Prières pour celles qui furent volées de Jennifer Clement

Clement-Prières-pour-celles-qui-furent-volées

C’est un récit qui ne m’a pas touché comme j’aurais aimé. Un récit dont les personnages m’ont paru fades et l’histoire distante. Cependant le fond de l’histoire est très émouvant.

Ladydi, quatorze ans, est née dans un monde où il ne fait pas bon être une fille. Dans les montagnes du Guerrero au Mexique, les femmes doivent apprendre à se débrouiller seules, car les hommes ont les uns après les autres quitté cette région pour une vie meilleure. Les barons de la drogue y règnent sans partage. Les mères déguisent leurs filles en garçons ou les enlaidissent pour leur éviter de tomber dans les griffes des cartels qui les « volent ». Et lorsque les 4X4 patrouillent dans les villages, Ladydi et ses amies se cachent dans des trous creusés dans les arrières-cours, pareilles à des animaux qui détalent pour se mettre en sécurité. Alors que la mère de Ladydi attend en vain le retour de son mari, la jeune fille et ses amies rêvent à un avenir plein de promesses, qui ne serait pas uniquement affaire de survie. Portrait saisissant de femmes sur fond de guerre perdue d’avance, Prières pour celles qui furent volées, écrit dans une langue brûlante et charnelle, est une histoire inoubliable d’amitié, de famille et de courage.

Mon avis

Comment vous parler de ce livre ? J’ai un avis un peu mitigé. C’est un livre assez court (260 pages) et j’ai mis plus d’une semaine pour le lire ce qui démontre bien que j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire et me laisser porter par le récit.

On se retrouve donc au cœur de l’état du Guerrero, situé au Sud du Mexique, un état où les femmes ne sont pas les bienvenues. Tous les habitants du villages espèrent avoir des garçons car, malheureusement une chose bien terrible arrive aux jeunes filles, elle sont volées par des trafiquants.

En lisant le résumé je me suis dis que ça pouvait être un très beau récit, bien que très triste, dans lequel j’allais apprendre plein de choses. De plus, étant très friande de témoignages,même si je tiens à le préciser ce récit n’en est pas un, mais il relate des faits qui s’avèrent vrais, donc je m’attendais à être bouleversée par cette histoire. Malheureusement comme vous avez pu le comprendre ça n’a pas été le cas. Et pourquoi donc ?

Un début monotone

Premièrement j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, je lisais petit à petit sans vraiment être transportée par les mots de Jennifer Clement. J’ai trouvé que l’histoire était assez monotone, surtout au début. L’écriture de l’auteur m’a paru distante.

Des personnages auxquels je ne me suis pas attachée

Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, je trouve qu’ils auraient mérité d’être plus développés. J’ai vraiment eu beaucoup de mal avec le personnage de la mère de Ladydi je l’ai trouvé vulgaire, arrogante et peu aimante vis à vis de sa fille (même si c’est une image qu’elle laisse transparaître). J’ai été agacée au départ par les nombreuses références de Ladydi à sa mère « Ma mère dit ceci… », « Ma mère dit cela… », « Ma mère fait ceci… »

Un sujet émouvant et sensible

Je reste sur ma position quant au sujet. C’est un thème très peu abordé et qui se révèle vraiment très intéressant, je n’ai seulement pas accroché à la manière dont l’histoire est narrée et même si j’ai eu du mal à apprécier les personnages, je tiens à dire que Jennifer Clément a dépeint un très beau portait des femmes Mexicaines. Des femmes fortes, prêtes à tout pour survivre.

En bref, c’est un récit qui ne m’a pas touché comme j’aurais aimé. Un récit dont les personnages m’ont paru fades et l’histoire distante. Cependant le fond de l’histoire est très émouvant. Je suis vraiment déçue de ne pas avoir apprécié ce roman, qui apparemment est plutôt bien noté, je vous invite donc à le lire pour vous forger votre propre avis.

2 coeurs

Publicités

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s