L’heure indigo de Kristin Harmel

A Cape Cod, Hope s’affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie qu’elle a hérité de sa grand-mère, mais entre la rébellion de sa fille, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le burn out. Aussi quand sa grand-mère lui demande d’aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, Hope part-elle hésiter en quête de ce passé dont elle ignore tout…

En bref, si vous aimer les secrets familiaux sur fond historique je vous conseille vivement ce livre, même si il lui manque une once d’originalité, très vite oubliée par la beauté de l’histoire.

Quand j’ai lu la quatrième de couverture, je me suis dis que ce livre était fait pour moi. J’adore les contemporains sur fond historique et surtout lorsqu’il y a un lien étroit avec la seconde guerre mondiale.

Dès le départ je me suis plongée dans le récit dans aucun problème, l’écriture est fluide et les personnages attachants. J’ai accroché avec les personnages d’Hope et sa fille (même je dois avouer que cette dernière m’a un peu tapé sur les nerfs au départ, mais j’ai petit à petit appris à cerner son caractère). J’ai également été beaucoup touchée par Rose, la grand-mère de Hope, atteinte d’Alzheimer et qui cache un terrible secret que la maladie s’apprête à enfouir à tout jamais.

Cet effet « course contre la montre » rythme l’histoire tout au long du roman et donne du dynamisme au récit. Pendant que Hope est en France on espère du plus profond de son cœur que Rose tient le coup, de l’autre  côté de l’Atlantique

Le mélange passé/présent est très réussi de sorte à ce qu’on ne se sente pas perdu dans le récit. La manière dont sont narrés les flashbacks n’est pas exceptionnelle mais j’avoue beaucoup apprécier ce genre de récit où l’on découvre le passé petit à petit à travers les personnages présents. Dans son ensemble ce roman m’a beaucoup fait pensé au roman de Tatiana de Rosnay « Elle s’appelait Sarah », qui fut un gros coup de cœur pour moi.

C’est peut être pour cette raison que, même si j’ai beaucoup apprécié le récit, je ne l’ai pas trouvé si original que ça. On retrouve un construction similaire : allers-retours passé/présent, énigme familiale sur fond de seconde guerre mondiale… Mais bon apparemment ce sont des ingrédients qui fonctionnent pour moi donc pourquoi en demander plus ?

En bref, si vous aimer les secrets familiaux sur fond historique je vous conseille vivement ce livre, même si il lui manque une once d’originalité, très vite oubliée par la beauté de l’histoire.

4 coeurs

Publicités

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s