L’enfant aux cailloux de Sophie Loubière

Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s’ennuient tellement – surtout le dimanche – qu’elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s’installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps – triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble l’appeler à l’aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre… Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n’a plus qu’une obsession : aider ce petit garçon qui n’apparaît ni dans le registre de l’école, ni dans le livret de famille des voisins. Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n’existe pas ? Et qui est vraiment Elsa Préau ? Une dame âgée qui n’a plus toute sa tête ? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils ? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu’elle voit ?

MON AVIS

DES PERSONNAGES DISTANTS

Premièrement, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire ; je n’arrivais pas à m’attacher aux personnages surtout à Elsa que j’avais du mal à comprendre. Les premiers chapitres concernent son enfance et on se rend très vite compte qu’elle est un peu « spéciale ». Les chapitres suivants traitent de sa vie adulte à un rythme accéléré, c’est je pense ce qui m’a un peu perdu dès le début. Je n’arrivais pas à m’imaginer Elsa à une époque que déjà l’auteur en décrit une autre. Mais très vite, l’intrigue se met en place et se concentre sur la vie de retraitée d’Elsa. On commence à en apprendre un peu plus sur elle ce qui nous permet de la cerner de mieux en mieux.

TROP LENT

Les pages se tournent très vite même si je ne dirais pas que le roman m’a captivé avec un rythme effréné, non, au contraire, je l’ai trouvé quelques fois un peu lent, je voulais en savoir plus mais je ne voyais jamais les réponses à mes questions arriver. Cependant, comme je l’ai dit plus haut, c’est un roman qui se lit très bien.

TROP PRÉVISIBLE

En ce qui concernent les événements, je les trouve à la fois prévisibles et conciliants même si tout au long du roman, je me suis demandé si Elsa était saine d’esprit ou non. Mais la fin m’a laissé sur ma faim car elle ne renfermait aucune surprise. Ce que j’aime dans les thrillers c’est lorsque la fin est à l’opposé de ce qu’on avait imaginé et que l’idée d’une fin ainsi ne nous avait même pas effleuré l’esprit. Dans ce cas là, je renferme mon livre en me disant « wouaaaaah truc de dingue !! ». Et dans le cas présent je l’ai renfermé en me disant, « ah ouais ok, ce sont deux hypothèses auxquelles j’avais pensé ». Bref, comme vous l’avez compris la magie du thriller n’a pas opéré pour cette fois, mais étant donné le nombre d’avis positifs que j’ai lu sur ce roman (ce qui m’a d’ailleurs donné envie de me lancer), je vous le conseille quand même, qui sait, peut être que l’intrigue vous happera et surprendra.

2 coeurs

Publicités

2 réflexions sur “L’enfant aux cailloux de Sophie Loubière

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s