Sorties littéraires – Septembre 2015

Aujourd’hui c’est le 1er du mois et il l’heure des découvrir livres qui vont débarquer dans nos librairies au mois de septembre. Avec la rentrée littéraire, tout le monde trouvera chaussure à son pied car les sorties sont extrêmement nombreuses ! Pour quel(s) livre(s) allez vous craquer ce mois ci ?

sorties septembre

HARLEQUIN

Voleur d’enfance d’Elisabeth Heiter (sortie le 1er septembre)

  Le kidnappeur à la comptine… Evelyn Baine pensait pourtant avoir refermé cette sombre page de son passé. Mais le monstre à qui elle avait échappé lorsqu’elle avait douze ans a de nouveau frappé à Rose Bay, et, comme à l’époque, il a laissé un message sous forme de chanson à la famille de sa victime. Au risque de rouvrir une plaie encore douloureuse, la profileuse du FBI insiste pour retourner dans sa ville natale et se joindre à l’enquête. Car elle sait qu’elle ne trouvera la paix que lorsque le salaud qui lui a volé son enfance sera derrière les barreaux. Et tant pis si Jack Bullock, le policier qui l’avait interrogée dix-huit ans plus tôt, semble aussi hostile à sa participation. Car dans cette affaire aussi sombre qu’épineuse, où l’espoir s’étiole un peu plus à chaque minute, il leur faudra bien conjuguer leurs efforts pour tomber le masque du voleur d’enfance…

—————————————————————————————————————————-

 LES ESCALES

Bien comme il faut de Sandip Roy (sortie le 17 septembre) 

 Une ville universitaire au cœur de l’Illinois. Dans son petit appartement, Romola, jeune mariée fraîchement arrivée d’Inde, attend sa première lettre en provenance du pays. Quand elle ouvre par erreur la mauvaise enveloppe, sa vie change à jamais. Des années plus tard, lorsque son fils Amit tombe sur cette même enveloppe, il pense avoir découvert le secret de sa mère. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Amit ne sait pas qu’Avinash, son père dévoué, surfe à l’occasion sur les sites gays, incapable de refouler son attirance de toujours pour les hommes. Avinash, lui, ne se doute pas que sa femme, si docile, a été courtisée jadis par un bel acteur de Bollywood, dont elle garde le souvenir dans les pages de son journal intime, caché parmi ses saris de soie. À Calcutta, Amit a toujours été protégé des secrets de ses parents. Son diplôme d’ingénieur en poche, il s’installe à San Francisco, tiraillé entre sa nouvelle vie et celle qu’il a laissée derrière lui.

—————————————————————————————————————————-

L’ARCHIPEL

Le cri de la terre de Sarah Lark (sortie le 2 septembre)

Gloria, l’arrière-petite-fille de Gwyneira McKenzie (la jeune Anglaise qui débarquait sur les cotes de la Nouvelle-Zélande dans Le Pays du Nuage blanc), a joui d’une enfance et d’une adolescence idylliques a Kiward Station, la ferme familiale.
Mais tout s’effondre quand ses parents – pourtant absents car pris par la carrière de cantatrice de sa mère – lui font savoir qu’il est temps pour elle de devenir une veritable lady.
Gloria doit alors tout quitter et faire ses adieux a ceux qui l’entourent, en particulier son cousin Jack, dont elle est très proche. Destination l’Angleterre et un austère pensionnat !
Contrainte de se plier aux règles strictes de l’établissement, incapable de s’intégrer, Gloria se retrouve plus seule et démunie que jamais.
Aussi décide-t-elle de rentrer coûte que coûte dans son pays, celui du nuage blanc, et, qui sait, d’y retrouver Jack.

—————————————————————————————————————————-

PRELUDES

Le silence des bombes de Jason Hewitt (sortie le 2 septembre)

  Juillet 1940. La petite Lydia, 11 ans, traverse un village du Suffolk. Elle porte un masque à gaz. Les magasins sont fermés, les maisons vides, les fenêtres condamnées. Lydia coupe à travers champs et arrive bientôt devant une grande demeure. C’est là qu’elle a grandi. La fillette espère y retrouver sa famille, mais la maison est déserte. Plus tard, dans la nuit, un soldat portant un fusil et un uniforme anglais pénètre dans la maison. Avec un étrange accent, il lui explique qu’il ne lui fera pas de mal, mais qu’elle ne doit pas quitter les lieux et qu’elle doit obéir à certaines règles… Dit-il la vérité ? Que cherche-t-il ? Pourquoi lui semble-t-il aussi familier ? Et surtout, comment connaît-il le nom de Lydia ?

—————————————————————————————————————————

JC Lattès

Les gens dans l’enveloppe d’Isabelle Monnin (sortie le 2 septembre)

En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.

J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.

—————————————————————————————————————————-

MOSAIC

Des mensonges nécessaires de Diane Chamberlain (sortie le 2 septembre)

  1960. Dans les champs de tabac de Caroline du Nord, Jane Forrester et Ivy Hart ne pourraient mener des existences plus différentes. A quinze ans, Ivy travaille dur pour faire vivre sa famille, notamment « bébé William », âgé de deux ans qui souffre d’un retard mental. Au contraire, Jane est confortablement mariée et rien, dans son milieu bien-pensant, n’exige d’elle qu’elle donne de sa personne. Sauf sa conscience et sa sensibilité. Bravant son mari et les conventions sociales, elle s’engage au service des pauvres – au service de la famille d’Ivy Hart. Une proximité qui lui ouvre les yeux sur des secrets insoupçonnables et un scandale humain qui devient sa bataille.

—————————————————————————————————————————-

FLEUVE EDITIONS

Transparence d’Alex Christofi (sortie le 3 septembre)

  » Ils finiraient tous par porter une cravate et faire pousser des fruits imaginaires. Pas moi. J’ignorais encore quelle était ma voie, mais je savais déjà qu’elle serait unique. « Splendeurs et misères de Gunter Glass, Roi des carreaux.
A l’image du verre, dont il porte le nom, Gunter Glass est la transparence, la pureté, l’honnêteté même. Dans la ville de Salisbury ou il a grandi (un peu), il fait figure de Candide bouboule, myope et accro aux gaufres. Si bien qu’a vingt ans, muni d’un optimisme débordant, d’une frêle culture wikipediesque et d’une fascination immodérée pour la matière translucide, il se satisfait pleinement d’un emploi de laveur de carreaux – discipline ou il excelle au point d’être réclamé sur les plus hauts gratte-ciel londoniens…
Mais la vie est opaque aux ingénus. Entre un patron fasciste, un premier amour désarçonnant, un frère aussi teigneux que sourd-muet et un colocataire aussi allemand qu’ermite, le naïf Gunter expérimente les vertiges de l’age adulte.
Comment faire le bien quand tout est si complique ? Voir au travers d’un monde aux facettes si multiples ?
Et si la perfection, comme le verre, passait plutôt par des milliards de petites impuretés ?

—————————————————————————————————————————-

ACTES SUD

146298 de Rachel Corenblit (sortie le 2 septembre)

..

146298. Une suite de chiffres tatoués sur le bras de sa grand-mère. Elle les a vus toute sa vie sans leur donner plus de sens. Puis un jour, en classe, elle comprend. D’abord en colère face au secret de famille trop longtemps caché, elle parvient enfin à convaincre sa grand-mère de lui parler, de faire le tri dans sa mémoire défaillante : la rafle, le voyage, le camp, la faim… Les vies de la jeune fille et de la vieille femme se croisent, s’entremêlent pour se mettre au diapason. Un texte à la fois grave et lumineux sur la mémoire et l’oubli.

..

—————————————————————————————————————————-

LE LIVRE DE POCHE

Baby jane de Sofi Oksanen (sortie le 2 septembre) 

Qu’est-il arrivé à Piki, la fille la plus cool d’Helsinki, qui vit désormais recluse dans son appartement ? Submergée par de terribles crises d’angoisse, elle ne parvient plus à faire face au quotidien. Sans compter les problèmes financiers. Comment gagner sa vie lorsqu’on refuse d’interagir avec le monde ? La narratrice, son grand amour, tente de l aider comme elle peut. Ensemble, elles vont monter une entreprise d’un goût douteux pour exploiter la faiblesse des hommes. Au mépris d elle-même, elle va essayer de sauver Piki.

….

J’abandonne de Philippe Claudel (sortie le 2 septembre) 

 « Nous sommes des hyènes. C’est le surnom que l’on nous a donné dans le petit cercle où nous exerçons. Je déteste ce nom. Il me fait mal jour et nuit. Notre tâche consiste à préparer les familles dont un des membres vient de décéder à accepter une demande particulière. Nous leur apprenons sa mort et dans le même temps ou presque nous tentons d’obtenir l’autorisation de prélever sur son corps de multiples organes. » P. C.

Veuf, dégoûté par son travail et la laideur du monde, le narrateur, père d’une petite fille de vingt et un mois, est au bord de l’effondrement. J’abandonne est le cri de détresse d’un homme qui, pour l’amour de sa fille, doit retrouver la force de vivre.

La fille au coeur mécanique de Peter Swanson (sortie le 2 septembre)

 Un vendredi soir comme les autres, alors que George Foss sirote un verre dans son bar habituel, il reconnaît Liana Decter, assise au comptoir, et voit sa vie bien réglée voler en éclats. Premier amour de George, cette femme, qu’il n’a jamais oubliée, a disparu de sa vie vingt ans plus tôt, après lui avoir brisé le cœur. Criminelle recherchée par la police pour des meurtres qu’elle a probablement bien commis, elle a besoin que George lui rende un service : restituer une somme d’argent considérable à un homme qu’elle a trompé et volé. George comprend qu’il va au-devant de graves ennuis, mais comment résister à la mystérieuse et ensorcelante Liana ?

Muchachas 1 de Katherine Pancol (sortie le 2 septembre)

  ..

Les filles sont partout dans ce roman. Elles mènent la danse. De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami. Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment. Des filles qui se battent pour la vie. Et les hommes ? Ils sont là aussi. Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent. Elles font voler les destins en éclats. Et ça n’en finit pas !

.

—————————————————————————————————————————-

LE CHERCHE MIDI

Hiver rouge de Dan Smith (sortie le 3 septembre)

 1920, Russie centrale. La terreur s’est abattue sur le pays. A la mort de son frere, Nikolai Levitski a deserte l’Armee rouge pour aller l’enterrer dans son village. Mais lorsqu’il arrive dans la petite communaute, perdue en pleine nature, c’est la stupefaction. Les rues sont vides et silencieuses. Les hommes ont ete massacres dans la foret alentour, les femmes et les enfants ont disparu. Nikolai se met alors sur la piste des siens. C’est le debut d’une quete aussi desesperee que perilleuse dans une nature hostile, au cour d’un pays ravage par la guerre civile.

..

—————————————————————————————————————————-

BELFOND

Plus doux que la solitude de Yiyun Li (sortie le 3 septembre)

..

Des révolutions étudiantes de la place Tian’anmen au déracinement dans lequel les États-Unis maintiennent leurs migrants aujourd’hui, l’histoire de trois amis au destin brisé par un mystérieux accident. Servie par un style à l’élégance distanciée, une œuvre saisissante qui explore les tréfonds de la nature humaine, et notamment l’idée que même la plus innocente des personnes est capable du plus glacial des crimes…

 

—————————————————————————————————————————-

POCKET

Les lumières de septembre  de Carlos Ruiz Zafon (sortie le 3 septembre)

  1937. Au manoir de Cravenmoore, en Normandie, la jeune Irène et son frère Dorian arpentent pour la première fois les couloirs interminables, les pièces interdites peuplées de marionnettes et d’automates, tout un univers étrange et fascinant… Sous l’œil de leur mère, Simone, récemment embauchée comme femme de charge auprès du propriétaire des lieux, l’inventeur de jouets Lazarus Jann, les enfants redonnent vie à la vieille demeure. Mais leurs jeux et leurs rires réveillent bientôt quelque chose… Une ombre maléfique, oubliée depuis vingt ans, qui ne demande qu’à faire à nouveau couler le sang…

Le journal d’Helga (sortie le 3 septembre)

  Helga a huit ans quand elle commence son journal. Nous sommes en 1938 et les nazis ont envahi Prague. Les écoles sont fermées, son père a perdu son travail, toute la famille est confinée dans l’appartement. Un à un, les proches disparaissent, les déportations commencent. En 1941, Helga et ses parents sont envoyés à Terezín, ils y resteront trois ans. Et Helga raconte : les voyages interminables, les conditions inhumaines, la faim, les maladies, la souffrance. Mais aussi l’amitié, les petits moments de joie, l’espoir. Et puis l’horreur. Helga écrit toujours et dessine pour obéir à son père :  » Dis-leur ce que tu vois.  » Seules Helga et sa mère survivront. À la fin de son journal elle a quinze ans. Elle fait partie de la petite centaine d’enfants rescapés sur plus de quinze mille déportés.

Le cirque des rêves d’Erin Morgenstern(sortie le 3 septembre)

  Il est arrivé comme par enchantement, dressant sous le ciel étoilé ses chapiteaux noir et blanc : Le Cirque des rêves. Approchez, Mesdames et Messieurs, petits et grands, entrez ! Ici se déroule plus que tours et acrobaties. Sous vos yeux ébahis, la véritable magie est à l’œuvre : deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s’affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l’enfance. Voués à se mesurer dans le plus prodigieux des défis, ils sont adversaires. Mais entre eux, une magie plus grande opère, celle de l’amour. Une passion ensorcelante qui pourrait leur être fatale…

 

—————————————————————————————————————————-

DE BORÉE

La petite Suzanne de Judenne Roger (sortie le 4 septembre) 

  Pour suppléer son mari blessé à la guerre, Joseph, et élever Pierre, deux ans, et Jeanne, trois mois, Rosine devient nourrice de Suzanne, pupille de l’Assistance publique. Mais l’enfant meurt prématurément, au grand désarroi de la famille qui en vient à un acte insensé : substituer Jeanne à Suzanne. Les années passent et la peur que l’inspection découvre l’imposture s’estompe… jusqu’au texte de loi du 19 juin 1923 qui régit l’adoption des mineurs. Un riche couple parisien, sans enfants, porte son choix sur Jeanne-Suzanne au grand désespoir de Rosine et de Joseph qui vont devoir se lancer dans une course à l’adoption de leur propre fille… au risque de la perdre à jamais.

—————————————————————————————————————————-

LES ARÈNES

Lire, vire et rêver de collectif d’auteur (sortie le 9 septembre)

  Vingt et un écrivains racontent avec passion et humour les livres et les librairies qui ont changé leur vie.

« Les livres forment des ponts entre ceux qui les défendent et ceux qui les écrivent. Des ponts qu’aucune dynamite ne pourra faire tomber. Des ponts qui lient deux rives différentes, jamais opposées. »
Nina Bouraoui

 

—————————————————————————————————————————-

 LES ESCALES

Bien comme il faut de Sandip Roy (sortie le 17 septembre) 

 Une ville universitaire au cœur de l’Illinois. Dans son petit appartement, Romola, jeune mariée fraîchement arrivée d’Inde, attend sa première lettre en provenance du pays. Quand elle ouvre par erreur la mauvaise enveloppe, sa vie change à jamais. Des années plus tard, lorsque son fils Amit tombe sur cette même enveloppe, il pense avoir découvert le secret de sa mère. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Amit ne sait pas qu’Avinash, son père dévoué, surfe à l’occasion sur les sites gays, incapable de refouler son attirance de toujours pour les hommes. Avinash, lui, ne se doute pas que sa femme, si docile, a été courtisée jadis par un bel acteur de Bollywood, dont elle garde le souvenir dans les pages de son journal intime, caché parmi ses saris de soie. À Calcutta, Amit a toujours été protégé des secrets de ses parents. Son diplôme d’ingénieur en poche, il s’installe à San Francisco, tiraillé entre sa nouvelle vie et celle qu’il a laissée derrière lui.

—————————————————————————————————————————-

J’AI LU 

Revenue guérie de l’au delà  de Moorjani Anita (sortie le 23 septembre)

Témoignage d’une jeune femme d’origine indienne vivant à Hong Kong. Atteinte d’un cancer lymphatique en 2002, elle se trouve en phase terminale quatre ans plus tard et tombe dans le coma. Alors que les médecins et son entourage la croient perdue, Anita connaît une expérience de mort imminente et revient en ce monde guérie, avec une compréhension nouvelle de sa raison d’être sur terre.

..

—————————————————————————————————————————

ALBIN MICHEL

Une famille parfaite Lisa Gardner (sortie le 30 septembre) 

..

Justin et Libby Denbe semblent mener une vie parfaite avec leur adolescente de quinze ans et leur luxueuse maison de Boston, jusqu’au jour où tous trois se volatilisent. Alors que la détective Tessa Leoni mène l’enquête, les Denbe sont retenus dans une prison abandonnée. Ignorant les objectifs des ravisseurs, ils s’abandonnent et laissent échapper leurs plus sombres secrets.

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Sorties littéraires – Septembre 2015

    • livriotte dit :

      Oui, Diane Chamberlain, je la vois partout en ce moment ! Il faut vraiment que je rattrape mon retard dans ses œuvres qui me tentent toutes autant les unes que les autres. Et concernant Lisa Gardner, je ne connais pas encore mais j’en ai un dans ma PAL et bcp qui me tentent … 😉

      J'aime

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s