La promesse de Lola de Cecelia Samartin

Sebastian est âgé d’une dizaine années. Né avec une malformation cardiaque, il est exclu des jeux de son âge et subit à l’école les railleries de ses camarades.Sa mère, de surcroît, se montre autoritaire et hyper protectrice. Son seul havre de réconfort, il le trouve auprès de sa grand-mère, abuela Lola, à qui il rend visite tous les soirs après la classe.
Mais, un jour, Sebastian la trouve chez elle, inanimée. Abuela Lola est alors emmenée à l’hôpital où, à son chevet, elle voit sa famille réunie pour la première fois depuis bien longtemps.
Prenant conscience que les liens entre chacun sont distendus, Lola décide d’enfreindre la promesse qu’elle avait faite à ses enfants : elle se remet à cuisiner.
Les bons plats qu’elle leur prépare – tous issus de la tradition sud-américaine – sont aussi le prétexte pour Lola d’évoquer un certain événement familial. Et ainsi de ressouder les siens…

La promesse de Lola est un roman doux et apaisant qui à travers les prouesses culinaires de Lola vous fera voyager au cœur d’une famille porto ricaines.

 La promesse de Lola, c’est l’histoire de Sebastian, jeune garçon de 10 ans né avec une malformation cardiaque. Cette maladie l’empêche de vivre sa vie de petit garçon comme il l’entend, mais c’est un enfant courageux qui essaye de composer jour après jour avec sa différence. C’est un petit bout très attachant qui possède un lien très fusionnel avec sa grand-mère Lola. Cette dernière n’est plus la même depuis la mort de son mari, mais, c’est après un séjour à l’hôpital qu’elle commence à se transformer. Elle renoue avec ses origines et traditions porto ricaines et initie notamment Sebastian à la cuisine traditionnelle.

La relation entre Sebastian et sa grand-mère déborde d’amour ce qui n’est pas le cas avec ses parents. Ces derniers sont au bord du divorce et l’enfant trouve son havre de paix auprès de sa grand-mère toujours là pour le réconforter et lui donner de bons conseils. Les relations entre les personnages sont très développées et extrêmes : la haine et l’amour se côtoient au sein de cette famille. 

Ce roman aborde les thèmes de la cuisine, des origines et de la famille. C’est à travers la cuisine de Lola que nous voyageons à Porto Rico et en apprenons plus sur cette famille disloquée. C’est également autour de la cuisine que les liens familiaux vont se faire et se défaire.

La promesse de Lola est un récit très doux et paisible où l’action n’est pas le maître mot. On pourrait qualifier ce roman de long fleuve tranquille sans compter sur l’inattendu renversement de situation qui nous terrasse et nous bouleverse. L’histoire est très bien narrée, cependant, j’aurai aimé quelques fois qu’il se passe un peu plus de choses. Ce roman a été une très bonne lecture, mais je pense  que je pense que je l’aurais plus apprécié si je l’avais lu plus rapidement car je tiens à préciser que j’ai mis presque 2 semaines à venir au bout de ces 400 pages (non pas à cause de la longueur mais à cause de la période très chargée à laquelle je l’ai lu).

 3 coeurs-lecture agréable

Publicités

4 réflexions sur “La promesse de Lola de Cecelia Samartin

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s