L’Héritage de Katherine Webb

pres excellente lecture

Quand elles étaient enfants, Erica Calcott et sa sœur Beth passaient toutes leurs vacances à Storton, le manoir de leur grand-mère Meredith. Jusqu’au jour où leur cousin Henry disparaît, brisant d’un coup la famille et le plongeant Beth dans une intense dépression. Vingt-cinq ans plus tard, Meredith vient de mourir et les sœurs Calcott reprennent le chemin de leur enfance. Tandis que Beth s’enfonce davantage dans la souffrance, Erica entreprend de trier les affaires de leur aïeule et tombe sur une photo de leur arrière-grand-mère Caroline avec un petit garçon dans les bras. Qui est-il ? Et, surtout, qu’est-il devenu ? Erica décide de fouiller l’histoire de ses ancêtres, et notamment celle de Caroline. Elle est loin d’imaginer qu’elle s’apprête à mettre au jour leur véritable héritage, un secret si douloureux que quatre générations plus tard, les sœurs Calcott en portent encore le fardeau.
….
Du mystère, des secrets de famille, des destins détournés et des énigmes à résoudre, L’Héritage est une lecture prenant qui se lit sans qu’on s’en rende compte.

 

mon avis

Ce livre, je ne l’aurais sûrement pas découvert sans le #clubMS, un club de lecture mis en place par Victoria du blog Mangoandsalt. Ce mois ci, le thème de la sélection était les secrets familiaux, comme j’adore les histoires de famille un peu complexes et mystérieuses j’ai décidé de me lancer.

A travers ce roman à deux voix, nous découvrons le destin de deux sœurs, Beth l’aînée et Erica la cadette en Angleterre et celui de Caroline dans les années 1900 aux Etats-Unis. Si aux premiers abords, le récit nous donne l’impression qu’aucun lien existe entre les deux narratrices, petit à petit le lecteur voit se dessiner plusieurs lourds secrets familiaux. 

Les personnages m’ont tous beaucoup touchés, sauf peut être celui de Beth qui m’a plutôt laissée indifférente. J’ai été autant intéressée par le récit de Caroline que celui d’Erica. La partie concernant Caroline m’a beaucoup fait pensé à l’atmosphère de Le Pays du Nuage Blanc de Sarah Lark et cela m’a rappelé d’agréables souvenirs. L’auteure a une plume si fluide qu’en dépit des quelques lenteurs et des nombreuses descriptions, les pages défilent sans qu’on s’en rende compte. Je me suis sentie bien dans ce roman et j’ai surtout adoré Storton Manoir ; une vieille bâtisse pleine de mystère.

 Le suspens instauré par Katherine Webb m’a tenue en haleine tout au long du roman, cependant, les révélations ne sont pas à la hauteur de ce suspens, j’ai donc été un peu déçue.

Publicités

9 réflexions sur “L’Héritage de Katherine Webb

  1. Sandy dit :

    Je suis d’accord avec toi aussi, c’est vrai qu’il y a beaucoup de mystère autour du secret de Beth et Erica, à base de pas mal de répétitions en plus, et au final, même si ça m’a beaucoup surprise, je m’attendais à quelque chose de plus « wahou », limite sanglant haha

    Aimé par 1 personne

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s