Les délices de Tokyo

 

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

Les délices de Tokyo est un roman dont je n’avais aucunement entendu parlé. Je l’ai découvert grâce à la sélection du #clublectureMS. Il m’a de suite attirée avec ses jolies couleurs et son titre gourmand. N’étant pas une grande habituée des romans japonais, ce fut pour moi l’occasion de découvrir cette littérature.

On suit donc les aventures de Tokue et de Sentarô, responsable d’une pâtisserie japonaise. Autant vous dire que rien n’avait prédestiné ces deux-là à se rencontrer un jour, mais le destin en a voulu tout autrement. Quelle ne fut donc pas le surprise de Sentarô lorsqu’un beau jour, une vieille dame de 76 ans lui proposa ses services pour l’aider à la confection des pâtisseries. Tokue, apparaît de suite comme mystérieuse avec ses doigts tout tordus mais aussi terriblement attachante. Cependant, on note le rejet catégorique de Sentarô qui essaye tant bien que mal de lui faire comprendre qu’il ne veut pas d’elle. La vieille femme persiste et c’est ainsi que débute leur histoire, au pays des dorayaki.

J’ai beaucoup aimé ce court roman, qui se savoure telle une gourmandise japonaise. C’est un récit très humain et poétique que nous livre Durian Sukegawa et j’ai apprécié la douceur de sa plume. De plus, une petite touche de mystère recouvre l’histoire telle une légère brume ce qui fait qu’on ne peut guère le lâcher.

En bref, c’est une belle leçon de vie que nous offre l’auteur, une leçon qui nous pousse à réfléchir au-delà de nos préjugés et à voir les choses autrement. C’est une belle réussite !

Ce roman a été adapté au cinéma en 2015, je ne l’ai pas vu, mais il m’intéresse désormais.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Les délices de Tokyo

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s