Le journal de Myriam

7. Le journal de Myriam

« Je m’appelle Myriam, j’ai treize ans. J’ai grandi à Jabal Saydé, le quartier d’Alep où je suis née. Un quartier qui n’existe plus. »

Myriam tient son journal intime, comme tant de petites filles à travers le monde. Mais de novembre 2011 à décembre 2016, c’est au cœur de la guerre que va se dérouler sa vie. Voir ses parents qui s’inquiètent, les rues qui se vident et les commerces qui ferment… Puis, au fil des mois, les tirs, les bombes, les « hommes en noir » qui forcent sa famille à fuir.

Mon avis

Il y a quelques jours je vous présentais Elle voulait juste marcher tout droit de Sarah Barukh, l’histoire d’une enfant dans les méandres de l’après-guerre. Aujourd’hui je reviens avec une roman sur une autre guerre, beaucoup plus actuelle, hélas, celle qui fait rage encore de nos jours de nos jours en Syrie.

A travers le journal intime d’une enfant, Myriam, que nous découvrons ce conflit. Le rythme va crescendo. Les premières pages, datées de 2011 nous laisse apercevoir une fillette heureuse, qui va à l’école et profite de son enfance, comme tant d’autres. Rapidement les prémices d’un conflit de grande envergure se font sentir. L’insécurité règne dans le quartier de Myriam. La peur entre dans son foyer sans lui laisser de répit.

C’est un livre tellement important, qui nous plonge, encore un fois, dans une guerre sanglante à travers les yeux d’une enfant. Les mots n’en sont que plus percutants. S’agissant du journal intime d’une fillette de 10 ans, le style est direct, fluide. J’ai été un peu décontenancée par les chapitres très courts au début, j’avais l’impression d’être sans arrêt coupée dans ma lecture. Ceci est tout à fait compréhensible, comme je le disais,  Myriam est une enfant, elle ne s’évertue pas à rédiger de longs paragraphes. Les jours s’enchaînent donc rapidement et en ressortent les moments clés de chaque journée de Myriam.

J’ai beaucoup aimé cette lecture qui n’a rien de léger si ce n’est son style. Il m’a permis d’en apprendre une peu plus sur la guerre Syrienne. Par les temps qui courent, je pense que tout le monde devrait avoir ce livre entre les mains.

Signature

 

 

Publicités

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s