Le voile de la peur de Samia Shariff

le voile de la peur

Être une fille dans une riche famille algérienne peut être une malédiction. Samia le sait bien. Maltraitée par sa mère, ignorée par son père, mariée à 16 ans à un homme violent, elle n’a pas la force de lutter et se résigne. Répudiée par son mari et rejetée par sa famille, elle épouse un soldat qui lui redonne le goût de vivre. Mais l’Algérie, à feu et à sang, étouffe sous une chape de plomb intégriste qui réduit les femmes au silence et cultive l’humiliation. Pour sauver ses enfants, Samia décide de tenter le tout pour le tout et quitte son pays. Mais le chemin est long jusqu’à la liberté.

Un témoignage très dur, très touchant, mais qui mérite d’être lu. Découvrir la condition des femmes algériennes est révoltante et nous fait prendre conscience que le chemin vers la liberté est encore long, même si comme l’auteur, il ne faut pas baisser les bras.

MON AVIS

Être une née femme en Algérie n’est pas chose facile, et ce n’est pas Samia qui vous dira le contraire. En dépit de tous ses efforts, depuis sa naissance la jeune femme ne représente qu’un fardeau pour ses parents qui auraient de loin préféré ne jamais la voir naître. Pour ne plus en avoir la charge, à 16 ans, ils décident de la marier de force à un homme violent qui bafoue toutes ses libertés.

Ce témoignage est tout simplement révoltant, j’ai du mal à m’imaginer comment des parents peuvent haïr à ce point la chair de leur chair sous prétexte qu’elle ne soit pas née sous le bon sexe. Cette incompréhension s’avère encore plus totale lorsque sa mère, pourtant femme, la traite également comme une moins que rien. Il s’agit vraiment là d’un aspect révoltant et que, malgré toute la bonne volonté du monde, je ne pourrai comprendre.

Beaucoup de passages sont très durs à lire, notamment lorsqu’elle est maltraitée par son mari ou ses parents. Chaque espoir de liberté se trouve à chaque fois détruit et le chemin de Samia vers la liberté est semé d’embuches, qu’il lui faudra déjouer une à une. Parfois, comme Samia, le lecteur perd espoir et ne voit pas le bout de cette souffrance. Mais l’auteure est une femme forte, une qualité admirable, et, aussi bien pour ses enfants que pour elle-même, elle s’efforce d’atteindre son havre de paix.

Publicités

Une réflexion sur “Le voile de la peur de Samia Shariff

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s