La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand

la vie est facile ne t'inquiète pas

 » Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres.  » Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens…, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille. Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres. Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

Premier coup de cœur de l’année pour ce fabuleux roman qui m’a ému aux larmes et permis de retrouver des personnages que j’aime tant. 

MON AVIS

En juin 2015, j’avais découvert la plume d’Agnès Martin-Lugand grâce à son best-seller Les gens heureux lisent et boivent du café qui fut une excellente découverte. Il est vrai que je n’attendais pas de suite à ce roman qui n’en laissait présager aucune et qui, il faut se l’avouer, n’en avait pas forcément besoin. Néanmoins, j’ai été très heureuse de retrouver Diane et de constater qu’elle avait repris sa vie en main.

Dans cette deuxième partie, Diane, de retour à Paris, a décidé de reprendre en main « Les gens », son café littéraire. On retrouve la retrouve donc avec Félix « comme au bon vieux temps » et ça fait du bien. Bien que, je n’avais pas eu l’impression de m’être autant attachée à eux dans le premier tome, force est de constater le contraire. Félix est resté égal à lui-même ; exubérant, un peu foufou, mais toujours présent. Diane quant à elle, elle remonte la pente et n’est désormais plus hantée par son passé comme elle l’était avant ; j’ai été ravie de constater ce changement. De plus, sa rencontre avec Olivier, un homme qui a tout pour plaire, la met sur le bon chemin.

Les relations entre les personnages sont bien plus développées et abouties que dans le premier roman et apportent plus de profondeur à cette histoire, déjà très émouvante. C’est le détail, qui, je pense, à fait toute la différence avec le premier tome, où Diane me paraissait distante et froide, notamment avec les irlandais (même si, bon, on pouvait comprendre son renfermement sur elle-même).

Même si je n’ai pas toujours été en accord avec les décisions prises par la protagoniste, j’ai adoré et savouré ma lecture. Tout y est, l’amour, le chagrin, l’amitié, les retrouvailles, les trahisons… ce qui fait de ce récit un concentré d’émotions, dont on ne ressort pas indemne ! Je ne vous conte pas le nombre de fois où j’ai eu la larme à l’œil ! En bref, j’ai dévoré ma lecture de la première à la dernière page, voyageant entre les terres irlandaises et Paris, tout comme l’héroïne.

Publicités

4 réflexions sur “La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand

Un petit commentaire fait toujours plaisir :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s